Articles

Des Vêpres royales à Saint Dyé : L'ensemble Jacque Moderne illumine l'église du village avec un programme exceptionnel

Chaque année le festival de Chambord délocalise un concert à l'église de Saint Dyé sur Loire. pour l'édition 2019, c'est l'ensemble Jacques Moderne fondé il y a plus de quarante ans qui investit les lieux avec un programme « vespral » centré sur l'Italie du XVIIIe siècle. Joël Suhubiette, qui a monté ce programme, s'est concentré sur deux compositeurs romains : Alessandro Scarlatti (1660-1725) et Pietro Paolo Bencini (1675-1755). Les deux hommes ont tous les deux été maîtres de chapelle à Rome ; l'un à l'église Santa Maria dell'anima puis à la Cappella Giulia au cœur même de la cité du Vatican, l'autre à l'église San Girolamo dellla carita. Si Alessandro, dont le second fils, Domenico, deviendra lui même compositeur, est reconnu tant comme compositeur d'opéra (plus de cent œuvres nous sont parvenues) que comme compositeur d'église (cantates, motets, psaumes ...), Bencini, lui, est resté très largement méconnu, bien que sa production…

L'ensemble Doulce Mémoire ouvre le festival de Chambord avec un programme florentin remarquable

En cette année si particulière pour le château de Chambord, le festival créé par Vanessa Wagner en 2011, se pare de ses plus beaux atours. En effet, c'est en 1519, après son retour d'Italie, que François Ier, le jeune et fougueux roi de France, pose la première pierre de son château fétiche, dans lequel, pourtant, il passera si peu de temps. Arrivé peu de temps auparavant avec le jeune souverain, Léonard de Vinci, est réputé avoir établi les plans du château et, notamment ceux du célébrissime escalier à double vis qui a fait, depuis, la réputation du domaine royal. Pour le concert d'ouverture de cette manifestation, désormais ancrée dans le paysage musical, les responsables du festival ont invité l'ensemble Doulce Mémoire. Cet ensemble, fondé il y a tout juste trente ans par Denis Raisin Dagre, a préparé un programme autour du carnaval de Florence, dont Laurent le magnifique fut, en son temps, un généreux mécène. Ce concert spécial à plus d'un titre était l'oc…

Raphaël Sévère une vie marquée du sceau de la clarinette

A quelques heures du concert qu'il devait donner au Théâtre Auditorium de Poitiers avec l'Orchestre de Chambre Nouvelle Aquitaine, le jeune clarinettiste Raphaël Sévère a accepté de m'accorder une interview au cours de laquelle nous avons évoqué sa carrière, si tôt commencée, le concert du jour au cours duquel il devait donner le concerto pour clarinette N°1 op 73 de Carl Maria Von Weber, et ses projets à venir.
Une carrière précoce
«Mon père est clarinettiste et enseignant au Conservatoire à Rayonnement Régional de Nantes. J'avais quatre ou cinq ans quand je lui ai dit que je voulais faire de la clarinette, mais il voulait d'abord j'essaye d'autres instruments comme le violoncelle ou le piano. J'ai donc appris ces deux instruments pendant quatre ou cinq ans.» nous dit Raphaël Sévère qui ajoute : «J'avais neuf ans quand mon père m'a laissé commencer l'apprentissage de la clarinette. Deux ans plus tard j'ai sauté huit classes d'un coup …

A La Rochelle, la Coursive présente sa saison 2019/2020

Alors que la saison 18/19 est à peine achevée, le théâtre de La Rochelle, la Coursive, classée scène nationale depuis de longues années, a présenté, en ce 24 juin, sa prochaine saison. Alors que le Théâtre Auditorium de Poitiers a cessé de bâtir ses saisons autour d'un fil rouge, le directeur de La Coursive, en poste depuis deux ans, a choisi, lui, de teinter sa prochaine saison d'un fil rouge africain. C'est ainsi que le public de la salle rochelaise aura l'occasion de découvrir nombre de spectacles aussi bien en théâtre, qu'en jazz, musique du monde ....
En ce qui concerne la musique classique et la danse, on apprécie de voir une saison alléchante, variée et équitable dans les différents styles. Pour la musique baroque, les ensembles Marguerite Louise, en résidence à l'Opéra Royal de Versailles, et Il pomo d'oro donneront un aperçu certes bref mais d'excellente qualité. Avec le festival Ré Majeure, créé en 2010 par Marc Minkowski qui en est aussi le di…

La simphonie du Marais fête le solstice d'été à l'abbaye royale de Fontevraud

En ce premier week-end d'été, l'Abbaye Royale de Fontevraud avait prévu un programme particulier alliant musique, conférences, expositions … En ce vendredi 21 juin, c'est le concert de l'ensemble «la simphonie du Marais» qui a retenu toute notre attention. L'ensemble qui était en résidence à l'abbaye du 14 au 21 juin présentait, à l'occasion de la fête de la musique, le fruit de cinq jours de travail autour de son programme Bach. Il existe de nombreuses dynasties de grands musiciens et la famille Bach ne fait pas exception. Si Jean Sébastien Bach (1685-1750) est le plus célèbre de la lignée, son père avant lui et plusieurs de ses oncles étaient également des compositeurs reconnus en leur temps. Après lui plusieurs de ses fils ont suivi les traces paternelles ; Wilhelm Friedman Bach (1710-1784) et Carl Philip Emmanuel Bach (1714-1788) étaient nés du premier mariage de leur père. Ce sont des œuvres (sinfionias, concertos, fugues … ) du père et des fils que no…

Bilan de la saison 18/19

Depuis le lancement officiel de lyriqueinfo.blogspot.com, j'ai eu le privilège de continuer à travailler avec le Théâtre Auditorium de Poitiers. Cette collaboration, commencée du temps de classiquenews.com, a été d'autant plus fructueuse qu'elle a coïncidé avec le dixième anniversaire du TAP ; un anniversaire fêté avec une saison musicale de haute volée. De cette très belle saison, je retiendrais les deux concerts d'Ars Nova, dont l'un dans le cadre du festival A corps. Mais la venue de Véronique Gens qui chantait les Wiesendonck lieder pour la première fois accompagnée par l'excellent Orchestre des Champs Élysées dont les quatre concerts sont d'ailleurs remarquables et de la mezzo Karine Deshayes pour un très beau récital de mélodies françaises sont à noter d'une pierre blanche. Ces deux concerts/récitals nous rappellent que la France dispose d'un impressionnant vivier de très belles voix très souvent négligées ou sous employées (rappelons le scand…

L'Orchestre des Champs Élysées donne un somptueux concert Ravel pour terminer sa saison 18/19 à Poitiers

La saison 18/19 du Théâtre Auditorium de Poitiers a été riche en événements musicaux de grande qualité. Et l'ultime concert de l'Orchestre des Champs Élysées ne fait pas exception à la règle. Pour l'occasion, Philippe Herreweghe, le chef et fondateur de la phalange, cède sa baguette à l'excellent chef d'orchestre Louis Langrée que nous avons rencontré en amont du concert. Entre autres projets l'orchestre monte une fois l'an des programmes 100% français qui s'étalent sur deux saisons. Ainsi avons nous eu droit à un cycle consacré à Claude Debussy (1862-1918) de toute beauté en 16/17 et en 17/18 également dirigé par Louis Langrée. Notons que la seconde partie du cycle Debussy a coïncidé avec le centenaire de la disparition du compositeur. Cette saison, c'est un cycle consacré à Maurice Ravel (1875-1937) qui débute avec un programme très alléchant ; programme pour lequel les responsables de l'Orchestre des Champs Élysées ont invité la très jeune so…