Articles

L'Orchestre des Champs Élysées débute sa saison 18/19 avec un programme Mozart

Après un été bien rempli, l'Orchestre des Champs Élysées revient au Théâtre Auditorium de Poitiers en compagnie du Collegium Vocale Gent et de quatre solistes talentueux pour un concert entièrement consacré à Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791). On ne présente plus le célébrissime requiem que Philippe Herreweghe a enregistré à deux reprises avec le Collegium Vocale Gent et l'Orchestre des Champs Élysées. Bien connue également la «Jupiter», l'ultime des symphonies que composa Mozart et qui est la seconde œuvre au programme de ce concert exceptionnel. Pour interpréter ce requiem, Philippe Herreweghe a invité un très beau quatuor de solistes. On notera aussi, dans ce quatuor, la présence de la jeune mezzo soprano française Eva Zaïcik couronnée «révélation lyrique» lors des victoires de la musique classique 2018.
Juste avant le début du concert, alors que l'orchestre et le collegium vocale gent sont installés, Philippe Herreweghe, visiblement très en forme, s'avance …

Maude Gratton et Il convito proposent un programme Carl Philip Emmanuel Bach au Théâtre Auditorium de Poitiers

Après un concert de très belle tenue donné par l'ensemble Ars Nova mardi soir, c'est un tout autre genre de musique que le public a eu l'occasion de découvrir ou de redécouvrir en ce jeudi soir avec l'ensemble Il convito dirigé depuis le pianoforte par Maude Gratton. En effet, dans la dynastie Bach, qui recèle en son sein de nombreux compositeurs, si le plus illustre est Jean Sébastien Bach (1685-1750) plusieurs de ses fils ont suivi les traces de leur célèbre père. C'est le cas de Carl-Philip-Emmanuel Bach (1714-1788) qui, sans atteindre les sommets qu'avait atteints son père, est le plus connu des descendants du kantor de Leipzig. Les œuvres présentées en ce jeudi soir ont été, dans l'ensemble, composées dans les dernières années de la vie de Carl Philip Emmanuel Bach. Pour ce concert, qui s'annonce exceptionnel, Maude Gratton a invité l'excellent claveciniste Pierre Hantaï à se joindre à Il convito.
C'est la symphonie N°3 Wq 183 qui ouvre la s…

Début de saison en fanfare pour Ars Nova au Théâtre Auditorium de Poitiers

Après le passage de la troupe canadienne cirkopolis du 2 au 5 octobre dernier, la saison musicale du Théâtre Auditorium de Poitiers débute avec l'ensemble Ars Nova, dirigé depuis janvier 2018 par le chef d'orchestre canadien Jean Michaël Lavoie. En ce début de saison, Ars Nova revient au TAP avec un programme original qui fait sortir le public de sa zone de confort en les emmenant non dans la salle mais sur la scène même du théâtre. Et étant donné l’exiguïté de la zone, le nombre de spectateurs était limité à une centaine de personnes accueillies par Jean Michaël Lavoie, le jeune directeur artistique d'Ars Nova, et un verre de bienvenue.
C'est donc sur une scène réduite ou le public s'est installé, que débute le premier concert de la saison musicale du Théâtre Auditorium de Poitiers. Les deux pièces du duo Jean François Laporte (né en 1968) et Benjamin Thigpen (né en 1959) sont jouées sur une «table» étrangement agencée sur laquelle est aussi installé un ordinateur…

La soprano espagnole Montserrat Caballé est décédée à Barcelone

Nous apprenons avec tristesse le décès de la soprano catalane Montserrat Caballé à l'âge de 85 ans. Née en 1933, Montserrat Caballé fit ses études à Barcelone et fit ses débuts en 1956. Si elle se produisit avec succès dès ses débuts, c'est en 1965, quand elle remplace au pied levé Marilyn Horne au Carnegie Hall de New York que le talent de la jeune Montserrat éclate au grand jour ; elle ne quittera plus jamais le devant de la scène. Malgré des problèmes de santé sérieux (une tumeur bénigne opérée en 1974 et deux AVC dans les années 1990) Montserrat Caballé fit une très belle carrière se constituant un vaste répertoire allant de Mozart à Puccini et passant par Wagner, Strauss, Verdi, Bellini, Donizetti, Rossini … Parmi ses rôles les plus aboutis notons Norma (Vincenzo Bellini), Salomé (Richard Strauss), Turandot et Mimi [La bohême] (Puccini), Elisabetta (Don Carlo) et Violetta [La traviata] (Verdi), contessa Almaviva [Le nozze di Figaro] (Mozart) … Elle participa, avec succè…

Le Théâtre Auditorium et l'université de Poitiers lancent le cir____cuit dans le cadre du Mois d'Accueil

Dans ma précédente notule, je vous ai parlé de la nouvelle saison du Théâtre Auditorium de Poitiers. Une saison qui s'annonce par ailleurs exceptionnelle pour célébrer le dixième anniversaire du théâtre inauguré en septembre 2008. Dans celle ci nous allons parler des avantages réservés aux jeunes poitevins âgés de 16 à 26 ans et aux personnes ayant de faibles revenus. En effet, si, pour une majorité du public les tarifs sont dégressifs selon le nombre de spectacles pris par abonnement (à partir de 3, 6 ou 9 spectacles), nos jeunes concitoyens bénéficient d'avantages non négligeables :
La carte culture : elle est réservées aux jeunes de 16 à 26 ans et donne accès à la totalité des spectacles de la saison à des tarifs allant de 6 à 12 €. L'inscription à la carte culture est gratuite et peut se faire en ligne. Lors de son retrait ou de l'inscription aux caisses du TAP il faudra présenter une pièce d'identité, indispensable pour prouver que le titulaire de la cart…

Le TAP présente sa saison 2018-2019

Faisant partie du réseau Scène Nationale de longue date, le Théâtre Auditorium de Poitiers fait partie des théâtres régionaux labellisés «Scène Nationale» les plus actifs. Tout est réuni pour une saison réussie : théâtre, musique classique et contemporaine, danse, variété, cirque … Bien sur les festivals, rencontres et autres conférences ont aussi leur place dans la programmation du Théâtre Auditorium, dont Jérôme Lecardeur, le sympathique directeur général nous a présenté la saison en ce jeudi 6 septembre. Cette année, le Théâtre Auditorium de Poitiers fête son dixième anniversaire. Pour l'occasion un certain nombre d'artistes qui sont venus à Poitiers depuis 2008 reviennent pour un ou plusieurs spectacles ou concerts. Comme il est difficile de faire revenir tout le monde, les responsables du TAP ont dû faire des choix cornéliens. Cela étant dit, la saison qui s'annonce n'en est pas moins une saison de très belle facture dans laquelle tous les publics devraient trouve…

Patrizia Ciofi : Une carrière guidée par l'amour de la musique

Installée à Strasbourg ou elle s'apprête à chanter une nouvelle série de représentations de La Traviata de Giuseppe Verdi (1813-1901) la soprano italienne Patrizia Ciofi a accepté de nous accorder une entrevue téléphonique pour faire le point sur sa carrière et ses projets.
Sa carrière
«J'ai grandi dans une famille de mélomanes. Mon grand-père dirigeait la fanfare du village ou nous vivions et mon père jouait de plusieurs instruments : trompette, bandonéon, clarinette, orgue … il a aussi fait du violon pendant sept ans mais il a du renoncer à en jouer pour travailler.» nous dit Patrizia Ciofi qui continue : «Très jeune, dès l'âge de trois ans, je chantais beaucoup. Par contre, lorsque j'ai passé mon premier concours, je préférais la mélodie à l'opéra que je n'aimais pas. Au conservatoire, J'ai étudié le chant et le piano. Cela étant dit mon premier professeur ne m'a vraiment pas aidée; il m'enseignait le chant mais pas la technique vocale et j'ai …